Vous voulez prendre vos cliques et vos claques dès que vous entrez sur une scène? Votre cœur bat la chamade ou oublie de tenir la cadence, vos jambes sont molles et vous n’avez plus de salive dans la bouche?

Ouin, ce sont des symptômes du trac.

Personnellement, quand j’ai le trac, je m’endors et je bâille sans cesse, comme si je n’avais pas dormi depuis 3 jours. Mon corps est tellement inconfortable à l’idée de monter sur scène qu’il veut m’empêcher de faire mon boulot en me rendant non fonctionnelle. Il me drogue avec des hormones de sommeil. Étrange hein? Alors que d’autres courent aux toilettes, moi je dors sur une chaise…

Le trac, c’est une forme de stress temporaire et c’est relié à la peur d’être devant un public. Tout le monde le vit, même les plus aguerris sur la scène!  Alors, ne dites pas que vous ne pouvez pas le faire parce que vous êtes trop stressé. Si les autres le peuvent, vous le pouvez aussi!

Pour vaincre le trac, il n’y a pas de solution miracle. Mais voici quelques idées!

  1. Préparez-vous! Non seulement elle vous aidera à être bon devant les gens, mais vous rassurera avant de monter sur scène. Trouvez un plan B si le A ne fonctionne pas. Par exemple, faites-vous des cartons de votre texte. Le plan B sera de les lire.
  2. Créez une zone de confort. Si c’est possible, montez sur la scène avant votre prestation. Adaptez-vous à votre environnement et rendez-le aussi confortable et familier que votre salon. Mentalement, bien entendu!
  3. Utilisez vos moyens de relaxation. Par exemple, certains écoutent de la musique douce, méditent en silence, portent un porte-bonheur, dorment 8 heures la veille, imaginent les gens devant nus, etc. Peu importe ce que c’est, utilisez-le avant d’entrer sur scène!
  4. Ne vous prenez pas trop sérieux et relativisez l’évènement. La terre n’arrêtera pas de tourner si vous hésitez devant le public. Aucun tsunami ne sera déclenché au Japon si vous oubliez une partie de votre texte. En plus, tout le monde présent dans la salle vous aura oublié le lendemain, ils sont trop occupés à s’occuper d’eux-mêmes.
  5. Soyez vous-même et servez-vous de l’humour. Je peux vous affirmer une chose : en période de stresse, le naturel revient au galop! Alors, restez donc vous-même tout au long de votre prestation, ce sera moins compliqué! Lors d’un faux pas, gardez en tête que l’humour est le moyen ultime de se faire pardonner!

Je suis d’avis qu’une bonne période de préparation est le meilleur outil sur lequel vous avez du contrôle et que la meilleure attitude est de ne pas prendre l’évènement – ou vous-même! – plus sérieux qu’il ne l’est.

Cependant, je suis désolée de vous le dire, mais autant que trop de trac peut vous nuire, aucune réaction de votre corps peut avoir le même effet. Un peu de trac ne fait pas de tort, il vous aide à devenir performant puisque vous devenez alerte et concentré.

Aimez votre trac et souriez! On vous regarde!