D’entrée de jeu, établissons un constat important: tout le monde fait des fautes. Tout le monde, incluant moi, toi, le 3e voisin de ta rue, ton patron et même la fille du bureau qui corrige tout le monde tout le temps avec son attitude de j’ai-toujours-raison qui énerve.

Même le gars qui reprend tout le monde sur les réseaux sociaux et en écrivant que ses yeux saignent de vos erreurs. Oui, même lui! Tout le monde.

Pourquoi? Parce qu’écrire correctement n’est pas simplement une question de connaissance des règles de grammaire et d’orthographe. C’est en grande partie une histoire de concentration. Personne sur cette terre ne peut être concentré à 100% en tout temps. De plus, il existe beaucoup de style d’écriture dont soutenu, familier, neutre, etc. Tous ces styles ont leurs propres balises ou permissions.

Cependant, il y a une énorme différence entre oublier un accord dans un texte de 500 mots et faire trois fautes aux deux mots. C’est sur ce dernier point que je veux attirer votre attention. Je suis d’accord avec vous, le français, ce n’est pas facile. Dans le feu de l’action, on écrit vite, on ne se soucie pas des mots et on se dit:

« Pô grave…j’ai pas ltemp, le monde y vont comprendre pareille pis personne va sans rende conte ».

Nah, désolée, je ne partage pas l’idée, encore moins dans un contexte professionnel.

Quand vous écrivez mal le français, comme dans ma citation par exemple, ça parle de vous. Ça ne dit pas seulement que vous avez de la difficulté dans la langue de Molière, ça révèle une tonne de choses sur votre entreprise et sur sa façon de fonctionner. Écrire dans un français incorrect vous nuit puisque:

 

Vous vous exposez constamment à un jugement qui pourrait être évité. Je suis dans le domaine, je sais très bien ce qu’on raconte des gens qui écrivent mal et croyez-moi, vous ne voulez pas recevoir ces critiques quand vous êtes en affaires. Ne vous placez pas volontairement dans la mire des correcteurs! Vous les voulez comme client eux aussi, non?

 

– Vous perdez de la crédibilité.  Ne pas s’occuper de la qualité des communications auprès de notre clientèle, c’est comme ne pas répondre au téléphone. Le client se demande: « Il y a-t-il autre chose que cette entreprise ne fait pas? » ou « Est-ce que je peux croire ce qu’il a rédigé? Il écrit comme mon enfant de 8 ans… » Outch! Celui-là fait vraiment mal…

 

–  Vous démontrez de la négligence. Comme le résultat n’est pas soigné, ça ne fait pas très sérieux et on peut donc s’attendre à ce que le produit ou le service que vous offrez soit aussi ainsi. Un client pourrait penser qu’il peut vous négocier et revoir vos prix à la baisse. C’est important que votre produit ou service conserve sa valeur, sans considération à votre maitrise de la langue française!

 

Je ne veux faire la morale à personne. Je veux simplement conscientiser. Il est trop facile de penser que bien écrire est superflu. Ça ne l’est pas. Pas du tout même. Ne vous mettez pas la tête dans le sable en vous disant que les gens ne le remarquent pas. C’est faux.

Vous savez, sur tous vos clients, certains reconnaissent vos fautes et d’autres non. Si vous écrivez bien, aucun client ne s’offusquera. Si vous ne le faites pas, une partie en sera influencée et pourrait vous quitter. Pouvez-vous vous permettre de laisser partir ces clients?

La décision vous revient, mais le choix de bien s’exprimer en français en prenant des cours, en engageant quelqu’un, en vous faisant corriger, en achetant un logiciel correcteur ou en demandant l’aide d’un ami serait une bonne idée pour vous et vos affaires.

Pensez-vous qu’écrire le français correctement peut servir à mieux vendre vos produits et services?