Je discutais avec un collègue la semaine dernière de gestion pour notre projet commun.

« On va utiliser Dropbox ou Google Drive pour enregistrer nos fichiers ? On pourrait faire le suivi de nos tâches avec Trello, à moins que tu préfères un autre outil ? J’ai un compte Evernote si tu préfères. Envoie-moi les logos en .png s’il vous plait, c’est plus facile pour moi de travailler: je n’ai pas Photoshop au bureau. On peut partager une partie de notre agenda électronique, tu crois? Et nomme-moi admin de ta page Facebook, je vais pouvoir travailler dessus.»

Il me confie : « Décidément, je ne suis pas un vrai jeune. Je ne connais rien de tout cela, je n’ai jamais même entendu ces mots! Je suis gêné !»

Je lui ai répondu que si j’étais infirmière, poseuse de gypse ou enseignante, je ne connaîtrais rien de tout cela moi non plus. Je n’aurais surement pas besoin de ces outils, donc je ne penserais même pas que cela existe. Je les connais aujourd’hui parce que je travaille dans le domaine. Il n’y a pas gêne à avoir.

Et quand j’y repense, je me dis qu’il existe tellement de logiciels, extensions, formats et sites web que je n’en connais qu’une infirme partie et que je suis probablement la néophyte de quelqu’un d’autre moi aussi.

Il n’en demeure pas moins que de choisir les bons outils pour communiquer avec les collègues dans le but de faciliter la gestion de projets est essentiel! Dans pareille situation, les questions à se poser à tant qu’entrepreneur seraient : En ais-je besoin et surtout qui peut répondre à cette question ? Parce que vraisemblablement, il n’est pas possible d’y répondre soi-même si on ne connaît pas l’éventail des choix qui s’offrent à nous.

 

Je vous donne l’exemple de ma mère, qui a reçu en cadeau une tablette. Son utilisation ? Elle filme des vidéos de ses petits enfants et prend des photos. Pourtant, ce ne sont que deux des nombreuses fonctions et utilités qu’offre la tablette, et ce ne sont pas ses meilleures, on s’entend !

Mais ma mère ne cherche pas une autre utilité à sa tablette.  Elle ne peut chercher une fonction qu’elle ne sait même pas qu’elle existe dans l’univers du possible.  Elle ne se demande pas comment mettre un filtre sur ses photos, elle ne connaît que les filtres à café. OK, j’exagère… S’cuse mom, tu connais aussi les filtres d’aspirateur.

Mais une fois qu’elle sait que l’on peut mettre un filtre sur une photo, grâce à sa fille (adorée) qui partage ses connaissances, elle peut décider si elle en a besoin ou non. Mais préalablement, elle doit savoir que ça existe.

 

Si on revient au point de vue professionnel, il pourrait être très intéressant pour vous de connaître les outils qui sont mis à votre disposition, souvent gratuitement, sans que vous le sachiez. Ils pourraient vous être drôlement utiles, vous faire économiser beaucoup de temps et améliorer vos communications avec les collègues. Demandez des conseils autour de vous, fouillez sur le web et demeurez curieux et alerte! Votre connaissance du domaine n’a rien à voir avec votre âge ou votre performance professionnelle. Cet univers évolue si vite qu’il est facile d’en prendre son latin.

 

En passant, merci maman d’accepter de jouer un rôle dans mes textes et d’aimer l’autodérision en humour.  🙂