En désirant toujours rendre notre organisation efficace et agréable et faire face aux aléas du marché de façon élégante, demander une aide extérieure nous passe souvent par la tête. Qu’on soit travailleur autonome ou chef d’entreprise à 5 ou 250 employés, on a tous besoin d’aide.

Mais quand est-ce que la situation demande réellement l’avis et le travail d’un consultant ?

Prendre un consultant peut parfois être mal perçu : certains ne veulent pas avouer être incapables de tout faire seuls, d’aucuns trouvent l’idée un peu prétentieuse de se payer un consultant personnel et d’autres croient que ce sont tous des charlatans.

Pourtant, les avantages sont nombreux à consulter un professionnel diplômé ou avec expérience pertinente. Ils existent des charlatans, bien sûr, comme dans toutes les professions et sphères de la vie : il suffit de garder l’œil, que dis-je, les deux yeux ouverts !

Il existe 3 grandes raisons pour lesquelles on fait appel à un consultant externe. Et quand je dis « consultant », je fais autant référence aux travailleurs autonomes spécialisés qu’aux grandes firmes de conseil reconnues!

1. Lorsqu’il s’agit d’un problème ponctuel dans un domaine hautement spécialisé.

Changement de système informatique, réaménagement de l’organigramme et mise en marché d’un nouveau produit seraient de bons exemples. Les ressources humaines, les relations publiques, la gestion, le marketing et les technologies de l’information sont des exemples de domaines où le travail nécessite de l’expérience et des connaissances particulières.

 

2. Lorsque les services ne nécessitent pas la participation active de l’organisation et que celle-ci ne veut pas en garder le contrôle.

La gestion d’un événement, l’intégration d’un nouveau site web ou une intervention en fiscalité ne demandent pas la participation ou même l’opinion de toute l’équipe de travail, il va sans dire. Le plus souvent, l’entreprise confie un mandat spécifique dans l’espoir que quelqu’un d’autre de plus compétent qu’elle s’en occupe à sa place!

 

3. Lorsqu’il est préférable que ce soit un étranger qui s’occupe du problème.

Il y a de nombreux avantages à être un employé fidèle depuis plusieurs années, mais parfois aussi des inconvénients, comme ceux de ne pas avoir de recul suffisant pour bien voir la situation, d’être pris dans des jeux de pouvoir au sein de l’organisation ou celui de la motivation en montagne russe ! Le consultant externe est libre : peut apporter un regard neuf, des idées nouvelles et voir des solutions où personne n’en trouvait!

Ces raisons à elles seules ne justifient pas l’embauche d’un consultant -ils en existent plein d’autres- mais permettent de mieux prendre une décision. En plus, soyons honnête, c’est le coût de la consultation externe qui trancha probablement la question !

Pour beaucoup d’entreprises, il semble qu’il soit plus rentable de débourser pour des services professionnels ponctuels que de laisser les problèmes s’accumuler…